LA NATUROPATHIE

Qu’est ce que la naturopathie?

L’ origine du mot « naturopathie » vient de deux mots anglais : « nature » et « path ». Reconnue par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) comme « médecine douce complémentaire » à la médecine conventionnelle et auprès d’autres thérapies naturelles, elle s’inscrit dans une cadre de prévention, de préservation et d’accompagnement au retour de la santé en s’appuyant sur les capacités et forces guérisseuses du corps. Pour cela, elle associe la personne dans l’action pour son bien-être et son hygiène de vie. La naturopathie ne se substitue en aucun cas à la médecine conventionnelle : elle s’inscrit en complémentarité avec elle et toutes les autres pratiques sanitaires, médicales et/ou paramédicales.

 Prendre soin de son terrain
« Le microbe n’est rien, le terrain est tout » Pasteur

La naturopathie se base sur ce qu’on appelle « la théorie hippocratique des humeurs ». L’homme est constitué de différents liquides, comme le sang, la lymphe, la bile… Ces liquides (ou humeurs) sont chargés de nourrir nos cellules mais aussi d’évacuer les déchets. Si nous n’y prenons pas garde, par une hygiène de vie adaptée, ces liquides peuvent se retrouver surchargés de déchets que l’organisme ne parvient plus suffisamment à éliminer. Pourquoi? Parce que nous l’avons épuisé et qu’à présent nous manquons d’énergie pour le faire. Lorsque notre niveau de tolérance aux toxines est dépassé, les déséquilibres se manifestent.

 

 Traquer les toxémies

Les naturopathes ont coutume de dire qu’ils sont des traqueurs de toxémie. Comprenez qu’ils cherchent la nature et l’origine des toxines pour les éliminer. Comment ?
C’est très simple : en empêchant leur entrée d’une part et d’autre part en activant leur sortie par les émonctoires, mais si et seulement si votre niveau d’énergie vitale est suffisant pour le faire. Le cas échéant, il faudra d’abord s’attacher à vous revitaliser.
Les naturopathes parlent même de seuil de tolérance à la toxémie. Ce seuil est différent d’un individu à l’autre : d’où l’intérêt d’apprendre à se connaitre. Connaître ses faiblesses organiques, ses faiblesses        « émonctorielles », quel est notre tempérament, notre niveau d’énergie vitale… Est-elle suffisante pour évacuer seule les surcharges toxémiques ou a-t-elle besoin qu’on l’aide….. Voilà tout le travail du naturopathe. Mais au fait, quelles sont ces toxémies dont on parle?

En naturopathie, il y a trois grandes toxémie :
la toxémie acide : les naturopathes parlent d’acidose tissulaire
la toxémie colloïdale : les naturopathes parlent de « colles » ou de mucose tissulaire
la toxémie radicalaire causée par les radicaux libres ou stress oxydatif

Suivant vos faiblesses émonctorielles, votre niveau d’énergie, votre tempérament hippocratique,…la naturopathie dispose d’une gamme de techniques naturelles pour agir et d’une série de cures spécifiques et adaptées.

 

Les techniques naturopathiques
« L’ alimentation est la première médecine » Hippocrate

Le naturopathe utilise plusieurs techniques adaptées à l’état de santé de la personne qui le consulte. Il utilise pour cela :

L’alimentation : la naturopathie veille, par les réformes alimentaires adaptées à chacun, à conseiller une alimentation de qualité biologique, complète, saine et équilibrée permettant d’apporter à l’organisme ce dont il a besoin en lui évitant les surcharges toxiques (micronutrition, cures saisonnières,…)
La psychologie : gestion du stress et des émotions, relaxation, relation d’aide, sophrologie,…
Les exercices physiques : l’exercice physique adapté car mettre le corps en mouvement est essentiel à un bon équilibre physique et nerveux.
L’hydrologie : utilisation de l’eau (chaude ou froide, en bains, en douches, en compresses, hammam et sauna, etc.) en interne ou en externe.
Les techniques manuelles : massages bien-être
Les techniques respiratoires : pratiquées dans le cadre du yoga, Qi gong, la méditation, la marche afghane, le bol d’air 
Jacquier, …
La phytothérapie et aromathérapie : plantes et huiles essentielles en fonction du terrain de la personne
La réflexologie : appliquée aux mains, dos, pieds,
..
L’iridologie : lecture de l’iris permettant d’obtenir des informations sur le terrain (inné et acquis).
Ces différentes techniques sont toujours mises en œuvre à l’intérieur de cures : de désintoxication, de revitalisation ou de stabilisation, pour une prise en charge globale et des résultats visibles rapidement.

Devenir autonome sur le chemin de sa santé et de son équilibre

La naturopathie apprend ainsi à chacun d’entre nous à se connaître pour prendre soin de soi, de son bien-être et de sa santé, grâce à des gestes naturels et simples. Avec la naturopathie, on (ré)apprend à écouter son corps et ses émotions, à se nourrir, à respirer, à bouger, à se soigner naturellement, à éliminer les toxiques de son corps et de son environnement.
Avec la naturopathie, on (ré)apprend à respecter et à nourrir la vie en soi, naturellement en harmonie avec son environnement.

Avec la naturopathie, on (re)devient acteur de sa santé !